NL : FR : DE
radonvoorpaginaDernière mise à jour 05/09/2014
RADON

Q&A zones à risque radon

Où peut-on trouver l'Arrêté de l'AFCN sur les zones à risque radon ?


L'Arrêté de l'AFCN a été publié dans le Moniteur Belge, le 15/09/2011. Un lien vers le Moniteur se trouve ici.

Que dois-je faire si ma commune / mon habitation se situe dans une zone à risque radon ?


Il est conseillé d'effectuer une mesure du radon, éventuellement suivie par une remédiation si le niveau d'action radon est dépassé. Il est également recommandé de mettre en œuvre des mesures de protection pour les nouvelles constructions.

Que dois-je faire si mon lieu de travail se situe dans une zone à risque radon?


Les lieux de travail dans une zone à risque radon comportent un risque d'exposition au radon. Des mesures de radon doivent être effectuées selon les directives de l'AFCN, éventuellement suivies par une remédiation.

Quel est le risque encouru par un travailleur dans une zone à risque radon?


Le risque pour le travailleur est déterminé par la concentration en radon dans son lieu de travail et le nombre d'heures que le travailleur y passe. Il est donc important de mesurer la concentration en radon et, en fonction du nombre d'heures de travail des différents travailleurs, de définir les éventuelles mesures à prendre. Vous trouverez plus d'information via ce lien.

Mesurer le radon est-il difficile ou cher?


Réaliser une mesure du radon est simple et bon marché (environ €30 pour un test). Il suffit de placer un détecteur dans une pièce d'habitation au rez-de-chaussée, cela pendant trois mois en saison hivernale. Après trois mois, le laboratoire de mesure pourra en déduire la concentration moyenne.

Où puis-je me procurer un test radon ?


Un test radon pour les particuliers peut, en fonction du domicile, être commandé auprès des différents points de contact locaux. Pour les lieux de travail, les directives rédigées par l'AFCN peuvent proposer une solution.

Une remédiation est-elle difficile ou chère? Celle-ci est-elle toujours possible ?


Une remédiation radon consiste la plupart du temps à fermer de façon étanche les voies d'entrées du radon (fissures et ouvertures vers la cave ou vers le vide sanitaire) et à mieux ventiler la cave, le vide sanitaire ou les pièces d'habitation. Le coût est limité dans de nombreux cas. Vous trouverez ici une information plus détaillée.

Tous les lieux de travail dans les zones à risque radon doivent-ils effectuer une mesure de radon ?


Tous les lieux de travail dans une zone à risque radon comportent un risque d'exposition au radon et doivent en principe être contrôlés selon les règles du RGPRI. Il y a cependant des lieux de travail prioritaires qui doivent faire l'objet d'une mesure en première instance. Cette priorité est définie dans les directives relatives aux mesures de radon dans les lieux de travail.

La définition des zones à risque radon est-elle immuable ?


En fonction de l'évolution de la connaissance et des mesures dans une région donnée, cette liste peut être complétée. Etant donné que, dans les zones à risque géogènes, la source (le radon dans le sous-sol) ne disparaîtra jamais réellement, celles-ci ne pourront dès lors pas être reclassées dans une classe de risque inférieure. Même si toutes les habitations devaient être assainies, le risque pour une nouvelle construction sans mesures de protection continuerait à exister.

Le niveau d'action est-il fixé ou peut-il changer?


L'AFCN adaptera le niveau d'action vers le bas en fonction des directives que fixera l'Union européenne (timing prévu: 1 à 2 ans). Par ce fait, les zones à risque radon évolueront également.

Qu'est-ce que les zones à risque radon anthropogènes?


Les zones à risque radon anthropogènes sont des zones où des concentrations en radon accrues sont mesurées en conséquence d'activités humaines (généralement le traitement de minerais contenant du radium). Il s'agit essentiellement des sites de décharge des résidus du traitement des minerais – un exemple typique sont les résidus du traitement des minerais de phosphate, comme le phosphogypse. Lors de la construction de bâtiments sur des zones à risque anthropogènes, une protection contre le radon doit être prévue.

Comment les zones à risque anthropogènes ont-elles été définies?


Les zones à risque radon anthropogènes ont été définies sur base des parcelles cadastrales via des campagnes de mesures sur le terrain. Elles ont été inventoriées sur base de l'état actuel des connaissances de l'AFCN. La liste des zones à risque radon peut, si nécessaire, être actualisée périodiquement.

Pourquoi certaines zones à risque se limitent-elles aux vallées de rivières et comment puis-je savoir si je me trouve à l'intérieur de ces zones?


Les vallées de rivière concernées présentent un risque radon du fait de la composition des pierres du sous-sol (généralement du schiste) que l'on ne retrouve pas en-dehors des vallées. La frontière entre la zone à risque et la zone externe n'est cependant pas abrupte mais forme plutôt une zone de transition qui peut varier en largeur. C'est pourquoi il est conseillé de réaliser une mesure du radon lorsque l'on est proche de la limite de la zone à risque radon.

 version imprimable envoyer à un ami Home

Copyright 2007 © - Mention légale